Une nouvelle solution pour la protection de l’environnement, le bilan carbone des entreprises est devenu une nécessité. Il procure beaucoup d’avantages aussi bien aux entreprises qui le réalisent qu’à l’environnement lui-même. Il est alors important de maîtriser chacune des différentes étapes au cours de la procédure d’un bilan carbone de son entreprise.

Prendre connaissance des risques climat-énergie et délimiter un champ

Mise en place par l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, le bilan carbone a été reconnu comme une obligation pour les ESN. Les ESN ne représentent rien d’autre que les entreprises de service du numérique. L’intérêt d’un bilan carbone au sein de ces dernières est en rapport strict avec les gaz qu’émet leur activité dans la nature. Vu son importance pour la société et l’environnement, sa réalisation requiert beaucoup d’investigations. Certaines étapes sont à suivre. Si vous désirez réaliser un bilan carbone, rendez-vous sur la plateforme globalclimateinitiatives.com.

Prendre connaissance des risques climat-énergie

Tout d’abord, il faut nécessairement recourir à un expert du domaine pour réaliser le bilan carbone. Il s’agit d’un licencié de l’ADEME. Ensuite, ce dernier procède étape par étape. Au sein de l’entreprise, le réalisateur du bilan carbone expose les enjeux du projet à tous les acteurs de la société. Ces enjeux représentent les éventuelles conséquences climatiques sur la société.

Délimiter un champ pour le bilan

Après la sensibilisation des travailleurs de l’entreprise, l’étape suivante est celle de la délimitation du champ pour le bilan. Elle consiste à élaborer une cartographie de l’entreprise. Sur cette dernière, toutes les activités produisant les gaz à effet de serre au sein de l’entreprise sont présentes. Le champ pour le bilan carbone est alors délimité en répondant à trois paramètres :

  • Estimation de l’accessibilité des données ;
  • Le cadrage définitif pour le bilan ;
  • Éclairage approprié sur les points critiques.

Par ailleurs, cette étape permet également au tenant du projet de bilan carbone de désigner les personnes-ressources. Ce sont des acteurs de l’entreprise distingués par un sens de responsabilité évolué.

Recenser les données utiles et faire une analyse

Lorsque le champ du bilan carbone est délimité, l’agent de l’ADEME collecte toutes les données potentielles relatives. Pour cela, il se réfère obligatoirement aux personnalités internes à la société. Il élargit également ses recherches de données vers les tierces personnes de l’entreprise, puis les traite.

Il procède alors à l’analyse de ses données, tout en respectant toutes les normes, stratégies et outils de l’organe autoritaire. Toutes ces analyses dans leur ensemble aboutissent à une estimation du jet de gaz à effet de serre. Cette étape clarifie également les coûts du projet et les simulations des revenus.

Élaboration d’un plan d’action et mise en exécution

L’étape de l’élaboration d’un plan d’action incombe à un responsable du management au sein de l’entreprise. Ce dernier détient toutes les qualités requises pour mettre le financement au profit de l’amélioration du carbone. À cette étape, les nouvelles résolutions en réponse à la gestion du carbone sont mises en place.

Enfin, le projet évolue vers sa mise en exécution après l’élaboration du plan d’action. Le prestataire de l’ADEME fait une passation du projet réalisé à l’entreprise. En ce moment, les diverses méthodes de gestion du carbone prennent effet.