La grève est l’une des causes possibles des perturbations de vol. Que faire en cas de grève Air France ? Si votre vol est retardé, annulé ou surbooké en raison d’une grève de la compagnie aérienne Air France, vous pouvez faire valoir vos droits. Le droit européen prévoit en effet une grille de dédommagement pour les passagers victimes d’un incident de vol causé par un mouvement social. Il faut néanmoins noter qu’obtenir réparation n’est pas aussi simple.

Comment connaître l’état de son vol lorsqu’une grève Air France est annoncée ?

Air France mobilise plusieurs milliers de salariés au service de ses clients. La compagnie propose de multiples de solutions à ses passagers pour vérifier l’état de leur vol. Elle peut envoyer un SMS à ces derniers pour leur indiquer que leur vol a été annulé en raison d’une grève. Air France peut vous prévenir plusieurs jours à l’avance ou le jour même du voyage en fonction du préavis que les salariés grévistes lui auraient adressé. Il est également possible de vous renseigner sur la situation de votre vol en vous rendant sur le site internet d’Air France ou en utilisant l’application mobile de la compagnie aérienne. Vous serez ainsi informé en temps réel du statut de votre réservation.

Est-ce nécessaire de se rendre à l’aéroport malgré la grève ?

Lorsqu’on vous prévient de ce que votre vol Air France connaîtra une perturbation en raison d’une grève du personnel, il est important de vous rendre à l’aéroport comme si de rien n’était. En effet, vous devez vous rendre à l’heure à l’enregistrement surtout dans le cas d’une grève de courte durée. Il se pourrait que la compagnie vous propose un vol de substitution. Si vous le ratez, vous n’êtes plus éligible pour faire une quelconque réclamation. C’est pour cela que vous ne devriez pas vous éloigner de la porte d’embarquement, même si la durée d’attente doit être longue. Il faut néanmoins se rapprocher de la compagnie pour savoir à quelle heure sera programmé le vol de remplacement. Cela vous permet de ne pas attendre inutilement pendant des heures à l’aéroport.

Quels sont vos droits à l’aéroport en cas de grève Air France

Pendant que vous attendez à l’aéroport parce que votre vol est retardé ou annulé en raison d’une grève Air France, la compagnie a l’obligation de vous assister. Cette assistance est décrite dans le Règlement européen (CE) 261/2004. Il s’agit du règlement qui encadre le droit des passagers aériens dans l’Union européen. Les services d’assistance auxquels vous avez droit doivent être fournis par Air France, qu’elle soit responsable ou non de la perturbation de vol. Cette prise en charge vous est due même en cas de circonstances extraordinaires (plus de détails sur ces circonstances plus bas). En pratique, la compagnie devra vous offrir des collations et des rafraîchissements. Elle devra vous permettre également d’effectuer 2 appels téléphoniques et d’envoyer 2 emails ou fax. Cependant, pour bénéficier de ces avantages, il faudra respecter certaines conditions relatives au délai d’attente :

  • Au moins 2 heures de retard pour les vols dont le trajet fait moins de 1500 km (court-courrier) ;
  • Au moins 3 heures d’attente pour les vols dont le trajet est entre 1500 km et 3500 km (moyen-courrier) ;
  • Au moins 4 heures de retard pour les vols dont la distance est supérieure à 3500 km (long-courrier).

Que faire lorsque mon vol perturbé par la grève Air France est reprogrammé pour le lendemain ?

Dans certains cas, Air France pourrait ne pas trouver un vol de remplacement dans l’immédiat pour substituer votre vol annulé pour cause de grève. Si vous êtes éventuellement reprogrammé pour le lendemain, la compagnie doit vous fournir un hébergement. Il peut s’agir d’un hôtel dont elle paiera la nuitée. En plus de cette prise en charge, elle se doit de mettre à votre disposition un moyen de transport entre l’aéroport et le lieu d’hébergement. Pour faire valoir ce droit, vous devez vous rapprocher de votre compagnie pour faire la demande. Lorsqu’elle n’est pas en mesure de vous satisfaire, réclamez un engagement écrit stipulant que toutes les dépenses que vous aurez engagées dans ce sens vous seront remboursées.

Est-il possible de refuser de prendre un vol de substitution et être remboursé ?

Vous êtes libre de refuser votre embarquement sur un vol de remplacement proposé par Air France suite à une grève. La compagnie se doit alors de respecter votre choix. Vous pouvez demander un remboursement de votre billet d’avion et l’obtenir sous 7 jours. Notez néanmoins que vous ne pourrez plus demander une indemnité dans une telle situation. Lorsque vous patientez pendant 5 heures ou plus à l’aéroport, la loi vous permet également de vous soustraire du vol. Dans ce cas, la compagnie aérienne Air France devra vous rembourser votre billet d’avion ou vous proposer un moyen de transport alternatif. Il peut s’agir par exemple d’un train ou d’une voiture de location selon votre destination. Sachez cependant que ce remboursement ne vous empêche pas de réclamer une indemnisation. La majorité des voyageurs ne le savent pas, mais il est bien possible de cumuler remboursement du billet d’avion et indemnisation financière.

La grève Air France donne-t-elle droit à un dédommagement ?

D’après les dispositions du Règlement européen (CE) 261/2004, les droits des passagers en cas de grève ne se limitent pas à la prise en charge offerte par la compagnie aérienne. Il est possible de prétendre à une indemnité financière sous certaines conditions. Il faut avant tout que le vol concerné ait opéré dans les cinq dernières années. Il s’agit du délai de prescription légale en France. On note qu’au-delà des frontières françaises, ce délai varie grandement. Il s’étend entre 1 an et 10 ans dans les autres pays européens.

Lorsque la grève Air France conduit au retard de vol

En cas de retard de vol causé par une grève Air France, le droit européen prévoit pour les passagers une indemnisation à percevoir une fois la destination finale atteinte. Vous pouvez percevoir cette indemnisation lorsque l’avion atterrit avec au moins 3 heures de retard. Le cas échéant, vous n’êtes pas éligible pour être dédommagé. Petite astuce, il est conseillé de prendre l’ensemble de ses billets d’avion auprès d’une même compagnie aérienne si l’on effectue un voyage avec correspondance. Sinon, vous ne pourrez pas vous faire indemniser lorsque votre premier vol connaît un retard qui vous fait rater le second. Lorsque toutes les conditions sont réunies, vous pouvez réclamer un forfait fonction de la distance du vol. Il s’agit de 250 euros pour les vols court-courriers, 400 euros pour les vols moyen-courriers et 600 euros pour les vols long-courriers.

En cas d’annulation de vol causée par une grève Air France

Les indemnités prévues en cas de vol retardé sont également valables pour les vols annulés. Si vous bénéficiez d’un vol de remplacement après une annulation due à une grève Air France, cette dernière devra également arriver à destination avec un retard de 3 heures ou plus avant que vous soyez éligible pour être dédommagé.

Les conditions d’éligibilité pour obtenir une indemnisation grève Air France

Le délai de prescription et la durée du retard de vol ne sont pas les seules conditions à respecter pour pouvoir recevoir une indemnité. Votre avion doit avoir décollé ou atterri dans un aéroport situé dans l’Union européenne et la compagnie aérienne empruntée doit être basée sur ce territoire. Air France respecte bien cette condition. Il faut par ailleurs que la responsabilité du transporteur soit avérée face à l’incident de vol. En effet, il existe deux types de grèves dans le domaine du transport aérien :

  • La grève du contrôle aérien ;
  • La grève du personnel des compagnies aériennes.

Dans le premier cas, la grève est indépendante de la compagnie aérienne. Elle n’est donc pas tenue de vous verser une indemnité si ses vols en sont affectés. C’est seulement dans le second cas que vous pouvez prétendre à un dédommagement. En réalité, Air France est juridiquement responsable de tous les conflits sociaux qui fleurissent en son sein.

Les situations qui dédouanent Air France de son obligation d’indemnisation

Il existe certaines situations qui exonèrent la compagnie aérienne de ses obligations d’indemnisation en cas de grève. C’est par exemple le cas lorsqu’elle vous informe de l’annulation de votre vol au moins deux semaines avant le jour du voyage. Il en est de même pour les circonstances dites extraordinaires. Ces circonstances regroupent notamment les situations comme :

  • Une mauvaise condition climatique ;
  • Un problème au niveau de la tour de contrôle ;
  • Un problème lié à la sécurité…

Il est néanmoins possible qu’une grève interne à la compagnie soit considérée comme situation extraordinaire. Il suffit pour cela que la compagnie aérienne arrive à justifier que la grève a été annoncée au dernier moment, ce qui ne lui a pas permis d’avoir le temps nécessaire pour limiter les incidents.

Comment peut-on se faire rembourser ou indemniser en cas de grève Air France ?

Lorsqu’une grève Air France entraîne la perturbation de votre vol, la compagnie doit mettre à votre disposition un document qui retrace tous vos droits. Vous comprendrez alors que vous pouvez faire une demande de remboursement auprès du service de réclamation ou auprès du service client d’Air France. Pour pouvoir obtenir cette indemnisation, il est important de conserver tous vos documents de vol tels que :

  • La carte d’embarquement ;
  • L’attestation d’annulation ou de retard de vol ;
  • L’étiquette des bagages…

On note cependant que cette démarche qui consiste à réclamer directement ses droits auprès de la compagnie aérienne reste peu fructueuse. De plus, elle est chronophage, laborieuse, coûteuse et généralement décourageante. Il faudra disposer d’une bonne connaissance en droit aérien pour défendre efficacement vos droits auprès d’Air France. Si vous ne souhaitez pas vous encombrer de paperasse, vous pouvez confier votre dossier à un intermédiaire spécialisé en récupération d’indemnité.

Les sociétés de recouvrement sont-elles fiables ?

Il existe des sociétés qui proposent aux voyageurs aériens de s’occuper des démarches de récupération d’indemnités à leur place. C’est par exemple le cas de Indemniflight qui dispose d’équipes compétentes à même de vous défendre face à Air France. Pour bénéficier de l’assistance de cette structure, il vous suffit de soumettre votre dossier via son site internet. À partir de ce moment, elle mènera les démarches nécessaires pour avoir gain de cause auprès de la compagnie aérienne. Les principaux avantages dont vous bénéficiez en faisant recours à Indemniflight sont :

  • L’inexistence du risque financier (la prise en charge de votre dossier se fait gratuitement jusqu’à la fin de la procédure) ;
  • La possibilité de suivre l’évolution de votre dossier à tout moment ;
  • La possibilité de porter votre dossier devant la justice si Air France refuse de verser l’indemnisation…

On note cependant que la société se rémunère à hauteur de 30 % du montant de l’indemnité en cas de succès. Le cas échéant, vous n’aurez à payer aucuns frais.

Que retenir de ce guide sur l’indemnisation en cas de perturbation de vol causé par une grève Air France ? Pour prétendre à un dédommagement, il faut s’assurer que son vol répond à tous les critères énumérés dans le règlement européen (CE) 261/2004. Pour optimiser ses chances d’obtenir l’indemnité, on préférera passer par un expert comme Indemniflight plutôt que de tenter l’aventure seul. Indemniflight met en effet tout en œuvre pour vous décrocher votre droit dans les meilleurs délais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here