L’Ukraine compte un nombre impressionnant de femmes slaves particulières sublimes et irrésistibles. Elles surpassent largement la proportion d’hommes disponibles. Leur grande majorité souhaite rencontrer des étrangers, voire les épouser. Naturellement séduisantes, elles peuvent facilement vous mettre le grappin dessus au niveau des réseaux sociaux et vous inviter à les rejoindre en Ukraine. Certes, cela représente une véritable aubaine. Mais, ne perdez pas de vue que l’Ukraine figure parmi les destinations risquées de l’Europe. Le pays connait une situation géopolitique particulièrement instable avec des zones de conflits. Découvrez dans cet article les astuces pour profiter d’un séjour sécurisé et les dispositions à prendre pour éviter tout ennui une fois sur place.

Attention à l’escroquerie sur Internet

Les Ukrainiennes figurent parmi les plus belles femmes au monde. Le pays regorge d’une importante masse de sublimes dames slaves à la recherche de l’âme sœur. Cela a favorisé la prolifération sur le net d’agences matrimoniales. Celles-ci proposent de vous mettre en contact avec de ravissantes ressortissantes russes et ukrainiennes. Certaines de ces structures vous demandent de prépayer des forfaits. Cela peut comprendre le prix des billets d’avion, les frais de réservation d’hôtels ou de location d’un appartement. Restez vigilant pour ne pas tomber bêtement dans une arnaque savamment orchestrée. Des escrocs peuvent ainsi disparaitre avec votre argent et vous ne réussirez jamais à rencontrer la femme promise. Ces truands utilisent diverses techniques pour vous dépouiller de votre argent. Ils profitent souvent de la complicité active de certaines femmes véreuses. Pour éviter tout désagrément, collaborez avec une agence matrimoniale sérieuse et reconnue avant de partir en Ukraine. Elle vous mettra en contact avec de ravissantes femmes honnêtes. Elle prendra également des dispositions pour faciliter votre déplacement et assurer votre sécurité.

Les territoires à éviter

Renseignez-vous sur votre destination et les aéroports de transit si vous voyagez dans le cadre d’une invitation. Des zones de conflit existent en Ukraine. Les étrangers ne doivent pas s’y rendre au risque de s’exposer à de sérieux désagréments. Vous ne devez donc pas vous rendre dans les régions administratives du Donetsk et de Louhansk. Ces localités échappent au contrôle gouvernemental. Le Donbass reste également affecté par le conflit. De nombreuses mines se trouvent toujours au niveau de multiples infrastructures comme les voies de communication. La région compte aussi une proportion importante de munitions non explosées. Les menaces se révèlent particulièrement élevées dans les zones situées à proximité de la ligne de front et des combats. Officiellement, les autorités ukrainiennes interdisent aux étrangers d’entrer en Ukraine par les zones sous contrôle séparatiste. Dans tous les cas, vous devez vous munir de votre passeport et de votre visa pour les éventuelles vérifications d’identité.

Les zones sous stricte surveillance

Les autorités ukrainiennes recommandent d’éviter certains territoires. Elles déconseillent aux étrangers de se rendre aux abords immédiats des fronts. Elles demandent de rester à environ 10 km de ces sites. Ainsi, un touriste ne peut pas aller en Crimée sauf pour des raisons impératives. L’entrée et le séjour en Crimée exigent l’obtention d’une autorisation des responsables ukrainiens. Celles-ci fixent formellement les itinéraires à emprunter. Vous pourrez accéder à cette localité uniquement par les passages routiers de Chapkynka, Kalanchak et Chongar. Vous pourrez aussi y aller par les voies ferroviaires de Melitopol, Novoolesiivka, Kherson et Vadym. Toutes les autres liaisons vers la Crimée demeurent suspendues. Vous vous exposez à des sanctions pénales en Ukraine si vous pénétrez en Crimée sans autorisation. Lorsque vous accédez à cette région par voie aérienne ou maritime après approbation des responsables locaux, vous ne pouvez en ressortir par voie terrestre. Pour obtenir davantage de précision, contactez l’ambassade d’Ukraine de votre pays. La Fédération de Russie recommande aux étrangers de se rendre en Crimée uniquement avec un visa russe. Cette décision viole le droit international et démontre les tensions géopolitiques perceptibles dans cette localité. Pour éviter tout désagrément, ne voyagez tout simplement pas en Crimée. Par ailleurs, vous pouvez subir à tout moment des contrôles aléatoires en cas un déplacement en Donbass.

Zones en vigilance renforcée

Pour un voyage en Ukraine, vous ne pourrez pas non plus aller dans la zone d’exclusion de Tchernobyl et Pripiat. Après la catastrophe nucléaire, les autorités ukrainiennes ont fixé un périmètre interdit d’environ 30 km. Celui-ci prend en compte les villes de Tchernobyl et de Pripiat ainsi que la frontière biélorusse et les localités comme Strakholissya, Medvin, Zelena, Polyanalimitee, Gubin, Tcheremoshnya, Martynovychy, Dytyatky, Stari Sokoly, Novi Sokoly, Polisske et Viltcha. Pour y accéder ou séjourner, vous devez solliciter une autorisation du ministère de l’Environnement. Toutefois, les touristes et voyageurs doivent obligatoirement recourir aux prestations des tours-opérateurs spécialisés pour visiter ces sites. Un déplacement dans cette zone exige également le respect de certaines règles sanitaires. Si vous violez les textes, vous vous exposerez à des peines administratives et criminelles prévues par la réglementation ukrainienne. Pour un périple dans les autres localités, vous devez demeurer vigilant. Vous ne devrez pas vous rendre seul sur les îles du Dniepr, dans les parcs ou dans les zones boisées. Écoutez régulièrement les informations et ne participez pas aux manifestations ou rassemblements.

Les menaces liées aux évènements sportifs et culturels

De nombreux pays recommandent à leurs ressortissants de ne pas voyager en Ukraine pour assister à évènements sportifs ou culturels. Divers incidents viennent corroborer cette méfiance. Ainsi, des dizaines de supporteurs français ont été victimes d’agression à l’arme blanche en marge d’un match de football intervenu le 11 décembre 2014 dans le centre de Kiev. La rencontre du 26 février 2015 du stade olympique de Kiev a également donné lieu à des incidents malheureux. Gardez donc à l’esprit que vous exposez à des menaces si vous participez à des évènements sportifs, culturels ou politiques. Tenez-vous à l’écart de tous les regroupements publics.

Les recommandations pour échapper à la criminalité

L’Ukraine reste un pays peu sécurisé pour les étrangers. Ceux-ci se repèrent aisément et constituent les cibles privilégiées des truands et des escrocs. Pour éviter des situations embarrassantes, vous ne devez pas garder dans votre portefeuille des sommes importantes lorsque vous sortez de votre hôtel ou de votre appartement. Demeurez attentif au niveau des lieux publics. Restez également vigilant si vous vous rendez dans les marchés, les gares et autres endroits communautaires. Des pickpockets se tassent souvent dans la foule et peuvent vous dépouiller habilement de vos sacs, de votre portefeuille, de vos bijoux, de vos appareils photo et de vos objets de valeur. Videz systématiquement vos vêtements de vos éléments précieux avant de les accrocher à une chaise ou de les ranger dans un vestiaire. Verrouillez correctement les portes de vos hôtels et appartements loués la nuit. Respectez aussi cette consigne lorsque vous sortez pour effectuer des courses.

La prudence lors des déplacements

Restez vigilant lorsque vous voyagez dans les trains de nuit. Privilégiez un compartiment occupé par plusieurs personnes pour éviter tout désagrément. En effet, des bandes de malfrats et des sujets totalement ivres fréquentent certains wagons. Ils n’hésitent pas à agresser et dépouiller les étrangers sans compagnie. Le quartier de la gare ferroviaire demeure un coin dangereux. Des truands y opèrent régulièrement. Ne sortez pas seul à partir d’une certaine heure. Vous pouvez vous faire accompagner d’un ami ou d’un proche Ukrainien. Ne fréquentez pas des endroits douteux et méfiez-vous des lieux qui prônent des formes dissimulées de prostitution. Restez vigilant quand vous rencontrez de nouvelles personnes au risque de vous faire déposséder de votre argent et de vos objets de valeur. Demeurez attentif lorsque vous souhaitez consommer des boissons dans les endroits publics comme les bars. Des individus mal intentionnés peuvent ajouter discrètement à votre liqueur de substances chimiques paralysantes ou soporifiques. Ils pourront vous voler, vous violer ou porter atteinte à votre intégrité physique. Évitez également de vous saouler. Vous perdrez votre lucidité et les truands en profiteront pour vous agresser et vous malmener.

Les recommandations pour sécuriser votre argent

L’utilisation des cartes de paiement se révèle peu sécurisée en Ukraine. Les usagers s’exposent parfois à des risques de piratage. La prudence recommande donc d’éviter les paiements par carte bancaire. Ne l’abandonnez jamais à un employé si ce mode de paiement s’impose. Sous aucun prétexte, ne le laissez s’éloigner avec votre carte. Surveillez-le correctement pour vérifier les différentes étapes du paiement. Assurez-vous en permanence que tout se déroule bien en contrôlant régulièrement les montants des retraits. Comparez les soldes et n’hésitez pas à alerter votre banque en cas d’anomalie. La prudence recommande de privilégier les règlements liquides lors de votre séjour en Ukraine. La ville de Kiev reste également réputée pour le célèbre « coup du portefeuille ». Le principe se révèle assez simple. Il permet à des truands malicieux de vous dépouiller rapidement de votre porte-monnaie en créant de la confusion. Des individus prétendent avoir trouvé un portefeuille sur le trottoir. Il sympathise avec un étranger et lui file sa part du présumé butin. Quelques minutes après, un complice apparait et affirme être le propriétaire du porte-monnaie. Il vous accuse de vol et propose de vérifier les portefeuilles de tout le groupe. Les éléments de la bande font diversion et dérobent assez rapidement votre argent et vos cartes bancaires. Ne laissez aucun truand vous piéger. Renvoyez-le systématiquement et éloignez-vous de lui.

L’indispensable grivna

Le grivna (UAH) représente la devise qui a cours en Ukraine. Un euro vaut actuellement environ une trentaine de grivnas. Son taux de conversion fluctue. Vous pouvez facilement échanger vos billets sur place pour obtenir de la monnaie locale. Vous trouverez de nombreux bureaux de change à tous les coins de rue ou à l’intérieur des magasins. Les cambistes recourent souvent à des ruses pour gagner davantage sur les transactions. Restez donc vigilant. Vous pouvez aussi garder sur vous du dollar américain. Cela se révèle très utile lors de la négociation des loyers.

Risques nucléaires ou industriels

En dépit de l’instabilité géopolitique, l’Ukraine reste un pays fortement industrialisé. Il dispose d’un nombre impressionnant d’industries lourdes peu respectueuses des normes environnementales en vigueur. Ces dernières possèdent également d’importants stocks de carburants, de dépôts d’armes et de munitions. Des incidents peuvent survenir à tout moment compte tenu de leurs conditions d’entretien et des mesures de sécurité insuffisantes. L’Ukraine présente aussi des menaces nucléaires malgré l’arrêt depuis décembre 2000 du dernier réacteur de type Tchernobyl. En effet, le pays compte encore quatre centrales nucléaires en activité. Équipées de réacteurs de type VVER, elles se situent à Zaporishshya, à Rivne, au Sud-Ukraine et au Khmelnistsky.

En cas d’incident industriel ou d’accident nucléaire, mettez-vous systématiquement à l’abri dans un lieu clos. Évitez d’entrer en contact avec l’air ambiant de l’extérieur. Allumez la télévision ou un poste récepteur pour suivre les informations réelles et notez les recommandations diffusées par les autorités ukrainiennes. Si nécessaire, joignez votre ambassade pour recueillir leurs consignes. Ne paniquez surtout pas et ne sortez pas de votre abri tant que l’alerte demeure en vigueur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here